Sièges Régence et Louis XV

Les styles Régence et Louis XV annoncent un nouvel art de vivre : Bien-être et Raffinement.

Les sièges deviennent avant tout confortables, les pieds se raccourcissent, les dossiers s'incurvent pour mieux épouser les formes du corps, on peut rêver, s'étendre, dormir même dans ces douillettes bergères, duchesses, chaises longues...

Le menuisier en sièges fait preuve de grande habileté avec le galbe des pieds et la courbure en S des lignes, tout s'arrondit pour s'adoucir et il n'y a plus d'angle rentrant.

Les assemblages sont masqués par une longue et gracieuse mouluration qui supporte des ornements: coquilles, rinceaux...

Le travail du Tapissier consiste à ne pas oublier tous ces détails et même de s'effacer  au bénéfice du menuisier en sièges et du sculpteur.

Les garnitures de crin animal doivent suivrent la courbure en S des lignes, de forme rentrante et arrondie tout en libérant les bois de sièges.

Les manchettes doivent, également, s 'harmoniser avec la ligne des accotoirs  en une forme "haricot".

Les coussins de plumes, demi-duvet sont montés "main" pour s'adapter au mieux aux lignes, de formes rentrante avec le souci de ne pas charger le siège mais d'être accueillant et donner envie de s'y reposer.

Les finitions pourront être de clous dorés, de clous dorés espacée sur galon, de passementerie à l'échantillon cousue.

Pour visualiser deux exemples, cliquez sur les lients ci-dessous: